Créer un site internet

mobilisation

  • Retour sur l'assassinat d'Yvan Colonna et analyse des mouvements en Corse

    En 1998, le dit « Commando Erignac » est appréhendé par les forces armées françaises, les femmes de deux militants dénoncent Yvan Colonna comme le tireur avant de revenir sur leur témoignage. S’en suivent 5 ans de fuite dans le maquis pour le berger nationaliste, finalement attrapé dans une bergerie de Porto Pollo en 2003. Nicolas Sarkozy, ministre de l’intérieur sous la présidence de Chirac, annonce « la capture de l’assassin du préfet Erignac » avant tout jugement et malgré les protestations de Colonna clamant son innocence, version qu’il gardera inchangée jusqu’à sa mort. Colonna est condamné à la perpetuité sous statut « Détenu Particulièrement Surveillé » avec Alain Ferrandi et Pierre Alessandri.

    NOTE - Cet article est une contribution de nos camarades de la Ghuventù Cumunista Cismuntinca (Jeunesse Communiste Haute Corse), il vise à donner un point de vue corse aux continentaux sur les mouvements récents en corse suite à l’assassinat d’Yvan Colonna dans sa cellule.

    Lire la suite