mobilisation

  • Appel d'organisations communistes de jeunesse à une journée de mobilisation contre la guerre en Ukraine, l’UE et l’OTAN

    Communiqué commun des Jeunes Communistes 13, des Jeunes Communistes de la Loire, des Jeunes Communistes Alpes Maritimes, de la Ghjuventù Cumunista haute-corse pour appeler l'ensemble des forces ouvrières, progressistes, anti-impérialistes à une mobilisation partout en France le samedi 1er octobre pour dire NON à la participation de l'Etat français dans la guerre, stopper les livraisons d'arme et exiger le retrait de la France des alliances impérialistes !

    Faisons de cette date un point de départ d'une mobilisation de paix contre la guerre impérialiste, l'OTAN et l'UE !

    Le samedi 1er octobre :
    > A Marseille, rassemblement à 14h Vieux Port

    Lire la suite

  • Intervention à la journée internationale de la paix : disons stop à la participation de la France dans ce conflit impérialiste !

    Aujourd'hui à Marseille, comme à St-Etienne et plusieurs villes de France, des rassemblements se sont tenus pour s'opposer à la guerre en Ukraine, que les peuples paient du prix de leur sang pour le compte des capitalistes occidentaux et russes, que ça soit les armes en main ou par la hausse monumentale du coût de la vie.

    Lire la suite

  • A LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PAIX, DISONS "STOP A LA GUERRE DES IMPERIALISTES !"

    Guerre, chômage, misère, vie chère, précarité... tous les maux qui accablent les travailleurs de notre pays comme partout ailleurs sont la cause de la classe qui nous dirige : les capitalistes.

    Lire la suite

  • Retour sur l'assassinat d'Yvan Colonna et analyse des mouvements en Corse

    En 1998, le dit « Commando Erignac » est appréhendé par les forces armées françaises, les femmes de deux militants dénoncent Yvan Colonna comme le tireur avant de revenir sur leur témoignage. S’en suivent 5 ans de fuite dans le maquis pour le berger nationaliste, finalement attrapé dans une bergerie de Porto Pollo en 2003. Nicolas Sarkozy, ministre de l’intérieur sous la présidence de Chirac, annonce « la capture de l’assassin du préfet Erignac » avant tout jugement et malgré les protestations de Colonna clamant son innocence, version qu’il gardera inchangée jusqu’à sa mort. Colonna est condamné à la perpetuité sous statut « Détenu Particulièrement Surveillé » avec Alain Ferrandi et Pierre Alessandri.

    NOTE - Cet article est une contribution de nos camarades de la Ghuventù Cumunista Cismuntinca (Jeunesse Communiste Haute Corse), il vise à donner un point de vue corse aux continentaux sur les mouvements récents en corse suite à l’assassinat d’Yvan Colonna dans sa cellule.

    Lire la suite