fascisme

  • Le fascisme, c'est le capitalisme en crise : renversons-le !

    A l'issue de la manifestation contre le fascisme du 17 juin, la Jeunesse Communiste des Bouches-du-Rhône a prononcé un discours devant la population aixoise à La Rotonde en réaction aux agressions fascistes à l'encontre de nos camarades lors du rassemblement du 1er juin. Voici la prise de parole retranscrite :

    Lire la suite

  • Manifestation antifasciste à Aix : face au fascisme et à la réaction, faisons FRONT CLASSE CONTRE CLASSE

    Samedi 17 juin, nous étions près de 150 à défiler de la sous-préfecture à la Rotonde, à l'appel de plusieurs organisations politiques et syndicales, principalement de jeunes.

    Lire la suite

  • FACE AU FASCISME ET À LA RÉACTION : UNITÉ DE CLASSE

    Le jeudi 1er juin, une manifestation de la jeunesse à Aix-en-Provence était attaquée par des groupuscules fascistes et néo-nazis. Ayant défendu le cortège et mit en déroute les fascistes avec d'autres, deux militants de la JC sont blessés et pris en charge par les secours.

    Lire la suite

  • APPEL UNITAIRE CONTRE LE FASCISME : MANIFESTATION SAMEDI 17 JUIN

    Appel unitaire d'organisations syndicales, politiques et de jeunesse contre le fascisme, en réaction à l'agression fasciste en bande contre le mouvement social à Aix-en-Provence. Contre le fascisme, soyons mobilisés le samedi 17 juin à 10h30 sous-préfecture à Aix !

    Lire la suite

  • Lettre de soutien de nos camarades des JC de la Loire à notre organisation

    Nous relayons la lettre de soutien que nous adresse notre organisation soeur - la Jeunesse Communiste de la Loire - en réaction à l'agression fasciste à l'issue de notre rassemblement du 1er juin à Aix-en-Provence.

    Lire la suite

  • ATTAQUE DES FASCISTES CONTRE NOTRE RASSEMBLEMENT A AIX-EN-PROVENCE. NOUS NE RECULERONS PAS !

    • Le 01/06/2023

    Aujourd'hui, à l'appel des jeunes communistes d'Aix, des organisations syndicales et politiques de jeunesse étaient réunies à la Rotonde d'Aix en Provence pour dénoncer publiquement les réformes anti-populaires qui détruisent l'avenir de la jeunesse, ainsi que les répressions policières à l'encontre du mouvement social et les agressions fascistes.

    Lire la suite

  • Prochaines dates de mobilisation : 1er et 6 juin

    Appel aux prochaines dates de manifestation :

    - Jeudi 1er juin : manif de la jeunesse contre la misère, la répression et le fascisme 18h30 Rotonde Aix

    - Mardi 6 juin : manif contre la réforme des retraites 10h30 Vieux Port Marseille

    Lire la suite

  • 1ER JUIN : MANIFESTATION DE LA JEUNESSE À AIX

    Retraite pour les morts, travail forcé sous condition... le gouvernement et le patronat nous réservent un avenir de misère !

    Lire la suite

  • Rassemblement de soutien à Bilel face à l'agression raciste de l'Action française

    • Le 03/03/2023

    Jeudi 2 mars, des organisations politiques et syndicales ont répondu présents à notre appel face à l'agression fasciste et raciste de l'Action française contre Bilel, tabassé dans un bar à Aix par six militants.

    Lire la suite

  • JUSTICE POUR BILEL ! CONDAMNATION DE L'AGRESSEUR ET DISSOLUTION DES ORGANISATIONS FASCISTES !

    Nous appelons l’ensemble des travailleuses et travailleurs, de la jeunesse populaire, des organisations progressistes et démocratiques à s’unir pour exiger :

    JUSTICE POUR BILEL, CONDAMNATION DE L’AGRESSEUR FASCISTE

    DISSOLUTION DE L’ACTION FRANCAISE

    DISSOLUTION DE TENESOUN

    Et pour cela à se rassembler devant le Tribunal judiciaire d’Aix-en-Provence le jeudi 2 mars à 14h !

    Lire la suite

  • En Italie, nous avons besoin des communistes !

    Notre fédération partage le communiqué de nos camarades italiens du Fronte della Gioventù Comunista (Front de la Jeunesse Communiste - FGC) sur le résultat des élections législatives en Italie, qui ont vu une coalition dominée par le parti néofasciste "Fratelli d'Italia" l'emporter largement.

    308996201 466347682193348 4271975574309301162 n

    Lire la suite

  • WEEKEND FEDERAL D’ETE (2) : SOIREE DU PEUPLE « LA VIE EST A NOUS »

    Samedi 9 juillet, lors de notre weekend fédéral d’été à notre local, nous avons projeté le film de Jean Renoir « La Vie est à Nous », diffusé pour la première fois en 1936 durant la période électorale du Front Populaire. S’en est suivi un débat sur la lutte antifasciste menée par le mouvement communiste, comment organiser des initiatives de lutte auprès des masses, les limites et déviations de l’alliance électorale comme stratégie de prise de pouvoir etc.

    Lire la suite

  • Le 8 mai, à Aix-en-Provence comme à Marseille, hommage à la résistance ouvrière et populaire contre le fascisme !

    Camarades, amis et sympathisants ont répondu présents à notre appel du 8 mai pour commémorer la mémoire de nos martyrs, la résistance ouvrière et populaire contre l’occupant et le régime fasciste de Vichy, et la victoire de l’Armée Rouge sur le nazisme, libérant l’Europe des camps de la mort.

    Lire la suite

  • Le 8 mai, hommage à Ernest Prados : gloire à la résistance communiste contre le fascisme !

    Une fois de plus, nous avons commémoré la mémoire d'Ernest Prados, illustre résistant ouvrier et communiste, qui a donné sa vie pour la libération d'Aix-en-Provence contre la tyrannie fasciste, mais également pour la libération du genre humain.

    Lire la suite

  • Dimanche 8 mai : commémoration de la résistance ouvrière et populaire

    Le 8 mai prochain, nous appelons à commémorer nos martyrs de la résistance ouvrière victorieuse contre le fascisme en France, avec l’aide de l’Armée Rouge, débarrassant l’Europe de l’immondice nazie.

    Rassemblement au 26 rue d'Isoard à Marseille, rendez-vous 13h30 !

    Lire la suite

  • Pas une arme, pas un homme, pas un euro pour leur sale guerre en Ukraine !

    Comme dans de nombreuses guerres où les troupes des pays impérialistes ne sont pas intervenues directement, le débat a surgi sur la question du soutien à apporter aux prétendues “forces démocratiques” en Ukraine, opposées au “totalitarisme russe”.

    Comme souvent, notre pays a choisi d’y envoyer des armes et des munitions. Sous couvert de défense de la démocratie, de l’Europe, etc. Rapidement, des critiques se sont multipliées, rappelant la nature extrêmement réactionnaire du pouvoir en place à Kiev, son origine putschiste, la prédominance des milices nazies, etc. Ce qui auparavant et durant les 8 dernières années de guerre était inaudible et ultra minoritaire a d’une manière ou d’une autre trouvé son chemin jusqu’à avoir une place dans le débat public.

    Lire la suite

  • Ukraine : pays fasciste ?

    Le fascisme est une question brûlante en Ukraine. Depuis des années, l’Etat ukrainien servait d’outil de propagande pour la Russie. L’Etat russe cherche à garder le contrôle de sa zone d’influence en Europe de l’Est, en particulier les pays proches de ses frontières. Or, le coup d’Etat d’Euromaïdan en 2014 a accentué le processus de déliquescence de l’Etat et marqué un rapprochement avec l’Union Européenne et l’OTAN. Cependant nous devons bien nous pencher sur la question, car les conséquences de la fascisation de l’Ukraine impacteront les pays européens et au-delà.

    Pour ce faire, il faut s’accorder sur une définition du fascisme. Georgi Dimitrov, le 2 août 1935 lors du 9ème congrès de l’Internationale Communiste, dont il était le secrétaire général de l’exécutif, définit le fascisme comme « le pouvoir du capital financier lui-même. C’est l’organisation de la répression terroriste contre la classe ouvrière et la partie révolutionnaire de la paysannerie et des intellectuels. » En résumé, la dictature ouverte et terroriste de la bourgeoisie.

    Lire la suite

  • Tags islamophobes devant des mosquées : luttons face au racisme et au fascisme !

    • Le 28/04/2022

    Dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 avril, des slogans islamophobes ont été tagués devant des lieux de prières musulmans. Ces actes font suite à un duel électoral opposant Marine Le Pen, candidate profondément islamophobe et réactionnaire, une autoritaire au service de la bourgeoisie, face à Emmanuel Macron, dont le gouvernement reprend les polémiques de l’extrême droite sur l’« islamo-gauchisme », ou « l’islamisation de la société », organise des campagnes de haine et de dissolution d’associations, un gouvernement qui collabore avec le Rassemblement National pour voter des lois sur le « séparatisme » ou sur l’immigration. Ces tags s’inscrivent également dans un contexte de violence accrue des organisations fascistes sur Aix, qui ont agressés de nombreux militants ces derniers mois.

    Ces actes ne sont pas anodins. Ils s’inscrivent dans un contexte de fascisation de l’Etat, qui accroît sa répression sur les mouvements sociaux, sur les travailleurs immigrés, et sur les travailleurs musulmans. Que ce soit pour diviser le prolétariat en différentes couches avec différentes rôles et différents droits dans l’organisation du travail, avec par exemple des couches surexploitées et sans droits (travailleurs non-régularisés) ; ou que ce soit pour réprimer toute lutte du prolétariat pour ses droits. Dans ce contexte, l’islamophobie est un outil idéologique majeur des gouvernements pour légitimer toutes mesures sécuritaires, autoritaires contre le prolétariat.

    Lire la suite

  • Lutter dès le premier jour : 800 personnes à Marseille pour refuser le dilemme électoral bourgeois

    La Jeunesse Communiste des Bouches du Rhone a appelé à un rassemblement à Marseille pour lancer sans attendre le résultat des élections un message de lutte et d'espoir.

    Lire la suite

  • Analyse de l'élection présidentielle - L'imposture sociale de Le Pen

    • Le 22/04/2022

    Une partie non négligeable de la classe ouvrière et de la jeunesse populaire ayant voulu exprimer son opposition aux politiques voulues par les monopoles français par le vote Mélenchon (sans remettre pour autant le cadre même de l'exploitation capitaliste et de la dictature de la bourgeoisie) hésite maintenant à porter ses suffrages vers la candidate d'extrême droite Marine Le Pen afin de "dégager Macron".

    5 ans de politiques violemment antisociales, de répression généralisée, de discours racistes, de militarisation de la société et d'arbitraire policier jusque dans notre vie quotidienne... ont conduit à une haine de classe du candidat favori de la haute bourgeoisie.

    Un argument souvent avancé serait que Le Pen serait favorable au retour à la retraite à 60 ans, contrairement à Macron qui est pour son allongement.

    Lire la suite