Néo Nazis dans l'armée française : faut-il s'en étonner ?

161536550 4028447237217500 5866814247140914763 o

Par Jeunes Communistes Lyon

Mediapart¹ révèle l'existence, au sein de l'armée française, d'un réseau néo-nazi, en contact les uns avec les autres à travers les différents corps d'armée, et surtout peu inquiété par l'Etat-major et le ministère des armées.
On y voit notamment des cas au sein de l'opération Barkhane, où un militaire force un civil noir à faire des pompes en l'insultant, proclamant que la nourriture française n'est pas "gratuite".

Mais faut-il s'étonner de ces cas ? Est-ce une minorité problématique au sein d'une institution respectable ? Non, certainement pas. Ces cas révèlent la nature profonde de l'armée française : un outil de répression et de guerre au service des intérêts impérialistes, pour la soumission des peuples. Rien d'étonnant que l'armée attire en son sein des profils fascistes, car c'est l'expression même de la nature profonde de cet outil. La preuve en est que ces individus ne sont pas inquiétés, mis à part un ou deux exemples pour calmer l'opinion publique et quelques discours langue de bois de Florence Parly la ministre des armées.

L'activité militaire française au Sahel serait-elle plus "propre", plus humaine, sans ces néo-nazis qui font tâche ? Nazis ou pas, les militaires français de l'opération Barkhane tuent des civils, répriment les travailleurs qui s'insurgent contre la domination des monopoles français qui pillent leurs richesses. Florence Parly pour qui cette idéologie n'a pas sa place dans nos armées a été la première a essayer de couvrir le bombardement par les avions français d'un village malien en plein mariage le 5 janvier 2021, tuant 21 civils.

« L'Impérialisme c'est la guerre »

Une armée impérialiste est de fait une armée qui repose sur l'oppression des peuples, sur la division des travailleurs, sur le meurtre raciste et la déshumanisation. La jeunesse populaire qui se retrouve dans les rangs de l'armée pour échapper à la précarité, aspirant à la sécurité apportée par la stabilité et la garantie d'une retraite, sont soumis à cette réalité et doivent s'y conformer pour garder leur place.

Nous ne demandons pas seulement des mesures contre ces néo-nazis avérés : Florence Parly, la ministre des armées, Emmanuel Macron, président de la République, François Lecointre, chef de l’État-major des armées, et François-Xavier Le Pelletier de Woillemont, général commandant de l’opération Barkhane, sont
des criminels de guerre, doivent-être considérés comme tel et jugés en tant que tel !

Nous demandons la fin de l'opération Barkhane et de toutes les opérations militaires française à l'étranger, la fermeture des bases et le retrait des troupes !

Nous demandons la fin des ingérences économiques et politiques françaises en Afrique notamment, la fin des francs CFA et de la monnaie Eco, la suppression des pactes coloniaux et l'expropriation des monopoles français pour rendre leur autonomie aux peuples-travailleurs d'Afrique !

A bas l'impérialisme français, racine du chômage, de la guerre et du fascisme ! 
</div>
            						            					</div>
            				</div>
													 
					        			</div>
                            		</div>
        	</div>
			 
			 
</div>

                     
        <p class= Stop Barkhane impérialisme international fascisme