Faisons reculer la précarité énergétique !

Heures creuses final

Au cours de ces dernières semaines de luttes, les travailleurs de l'énergie, avec leurs syndicats CGT, ont procédé à de nombreuses coupures de courants sur des lieux du pouvoir d'Etat ou patronal.

En parallèle, ils ont également basculé en heures creuses des dizaines de millier de foyers, en solidarité dans la lutte quotidienne contre la précarité énergétique.

Aujourd'hui la FNME-CGT revendique ces coupures et bascules, et demande au gouvernement d'ordonner aux patrons de l'énergie le basculement de tous les foyers du pays en heures creuses pendant les fêtes !

Nous supportons cette demande, qui est un exemple important de ce que le mot solidarité veut dire ! Ensemble nous pouvons faire reculer la misère ici et maintenant. Les discours patronaux visant à diviser les travailleurs entre "privilégiés" et "durs à la tâche" n'entamerons pas la détermination de notre classe à s'unir pour lutter, jusqu'à la victoire !

L'Etat et les patrons sont prêts à nous laisser mourir de faim et de froid plutôt que de nous laisser un centime de plus. Mais nous sommes ceux qui travaillons et faisons tourner la machine : quand nous nous organisons et que nous luttons, nous pouvons faire avancer nos droits !

Bien sûr, une telle violation de la sacro-sainte propriété privée par les travailleurs de l'Energie a déclenché l'hystérie des médias et partis bourgeois, dont le Rassemblement National qui prétendait faussement de soutenir la grève.

L'Etat, bras armé du patronat, a répondu à la résistance ouvrière par la répression. Ainsi le secrétaire général du syndicat CGT de l'Energie de Lille a été mis en garde à vue hier. Nous nous solidarisons avec les camarades de la CGT Energie de Lille et demandons l'arrêt immédiat de toute répression à l'encontre du mouvement ouvrier!

Bas les pattes de nos camarades !            

Imposons les heures creuses ! Imposons le retrait sans conditions du projet Macron-Philippe !

Imposons la satisfaction de nos revendications, pour une Sécurité sociale intégrale et un service public nationalisé sous contrôle des travailleurs !

lutte grève CGT énergie précarité