Créer un site internet

grève

121097562 1050399762131247 4534919060277118209 o 1

La milice ne passera pas !

Nos camarades du syndicat CGT Carrefour le Merlan sont actuellement en grève pour soutenir le camarade Francky Meinier que la direction veut licencier.

Ne reculant devant rien, la direction a envoyé ses nervis attaquer nos camarades, blessant l’un d’entre eux, actuellement à l’hôpital !

Lire la suite

Jeunesse Populaire organise ta colère !

La pandémie de Covid-19 a révélé aux yeux de tous la réalité de la crise économique. Les médias, l’Etat, les syndicats jaunes et les partis politiques bourgeois veulent bien croire et faire croire que la responsabilité des difficultés qui frappent notre pays est due à la pandémie. C’est faux ! La crise que nous traversons c’est la crise du capitalisme, la pandémie de Covid-19 n’a fait que l’intensifier et a levé le voile sur la barbarie de ce système.

Lire la suite

Kke 2020

ABOLITION DU DROIT DE MANIFESTER EN GRECE: LES COMMUNISTES ORGANISENT LA RESISTANCE!

  • Par jc13
  • Le 27/07/2020

  Le 9 juillet, était voté au Parlement grec une loi restreignant de manière drastique le droit de se rassembler et de manifester en Grèce, véritable déclaration de guerre au peuple de Grèce et à sa classe ouvrière.
En même temps que les députés communistes se battaient pour empêcher l'adoption de cette loi scélérate, des milliers de manifestants s'étaient rassemblés devant le parlement à l'appel du Parti communiste de Grèce (KKE), du Front militant de tous les travailleurs (PAME) et d'autres organisations progressistes de masse.

Lire la suite

Faisons reculer la précarité énergétique !

Heures creuses final

Au cours de ces dernières semaines de luttes, les travailleurs de l'énergie, avec leurs syndicats CGT, ont procédé à de nombreuses coupures de courants sur des lieux du pouvoir d'Etat ou patronal.

En parallèle, ils ont également basculé en heures creuses des dizaines de millier de foyers, en solidarité dans la lutte quotidienne contre la précarité énergétique.

Aujourd'hui la FNME-CGT revendique ces coupures et bascules, et demande au gouvernement d'ordonner aux patrons de l'énergie le basculement de tous les foyers du pays en heures creuses pendant les fêtes !

Lire la suite

Ic

36e jour de grève à l'hôtal Intercontinental : la lutte continue et ne faiblit pas !

Depuis maintenant 36 jours les travailleurs de l'hôtel InterContinental sont en grève et tiennent le piquet devant l'hôtel.
Après des années à se faire mépriser par la direction et remettre pour toujours à plus tard toute possibilité d'augmentation, les travailleurs ont décidé d'organiser la contre-attaque sur la misère et demandent plus de 30% d'augmentation de salaire !

Lire la suite

Train

Ce mouvement ne concerne que la sécurité, Face aux mensonges de la direction et de l’état : solidarité ouvrière !

Ce 16 octobre, un TER avec 70 personnes à bord a percuté un convoi exceptionnel à un passage à niveau. Si les circonstances de cet incident restent à déterminer, ce sont les conséquences qui sont alarmantes et qui ont déclenchées une vague de dépôt de droit de retrait chez les conducteurs ( ADC - Agent  De Conduite) et chez les contrôleurs ( ASCT - Agent du Service Commercial Train ). Contrairement à ce que la SNCF proclame et ce que le gouvernement reprend il ne s’agit pas d’une grève mais d’un mouvement de droit de retrait. Les cheminots refusent de faire circuler des trains qu’ils jugent mettre les passagers et agents en danger, ce que l’inspection du travail a confirmé.

Lire la suite

Aituc general strike

Soutien à la classe ouvrière indienne en lutte !

Les 7 et 8 Janvier derniers, l'Inde a connu la plus grande grève générale de l'Histoire humaine avec plus de 200 millions de travailleurs mobilisés.

Lire la suite

50014499 358649811385559 6789366692427333632 n

Quelques éléments sur la situation politique actuelle

Cela fait plusieurs semaines qu'une colère populaire, légitime s'exprime en France. Les salaires de misère, le chômage de masse, les conditions de travail sans cesse dégradée ont fait sortir du silence des dizaines de milliers de travailleurs.

Face à cette grogne qu'il avait tenté d'instrumentaliser, le gouvernement et Macron ont été contraints de réagir en annonçant des mesures ridicules. La prétendue hausse de 100€ du SMIC consiste à une baisse des cotisations sociales de 20 € et à une augmentation de la prime d’activité de 80 € (augmentation déjà prévue...). Ce n’est pas une augmentation du salaire : les patrons ne vont rien payer de plus aux salariés !  De plus, tous les smicards ne touchent pas forcément la prime d’activité qui est calculée en fonction de différents paramètres (entre autres le temps de travail, la composition du foyer et les revenus du conjoint). Quand à la baisse de 20 euros des cotisations sociales, c’est une véritable régression. C’est le but du gouvernement, nous faire croire que notre pouvoir d’achat augmente en augmentant notre salaire net alors qu’il liquide notre droit à une santé gratuite (avec la Sécu) et à un revenu de remplacement quand on est expulsé de l'emploi (assurance-chômage).

BFM et tout les autres chiens de garde du capital ne nous auront pas : personne n’a pu décider de renoncer au combat après une telle déclaration.

Lire la suite