Créer un site internet

Ukraine

  • Pas une arme, pas un homme, pas un euro pour leur sale guerre en Ukraine !

    Comme dans de nombreuses guerres où les troupes des pays impérialistes ne sont pas intervenues directement, le débat a surgi sur la question du soutien à apporter aux prétendues “forces démocratiques” en Ukraine, opposées au “totalitarisme russe”.

    Comme souvent, notre pays a choisi d’y envoyer des armes et des munitions. Sous couvert de défense de la démocratie, de l’Europe, etc. Rapidement, des critiques se sont multipliées, rappelant la nature extrêmement réactionnaire du pouvoir en place à Kiev, son origine putschiste, la prédominance des milices nazies, etc. Ce qui auparavant et durant les 8 dernières années de guerre était inaudible et ultra minoritaire a d’une manière ou d’une autre trouvé son chemin jusqu’à avoir une place dans le débat public.

    Lire la suite

  • Ukraine : pays fasciste ?

    Le fascisme est une question brûlante en Ukraine. Depuis des années, l’Etat ukrainien servait d’outil de propagande pour la Russie. L’Etat russe cherche à garder le contrôle de sa zone d’influence en Europe de l’Est, en particulier les pays proches de ses frontières. Or, le coup d’Etat d’Euromaïdan en 2014 a accentué le processus de déliquescence de l’Etat et marqué un rapprochement avec l’Union Européenne et l’OTAN. Cependant nous devons bien nous pencher sur la question, car les conséquences de la fascisation de l’Ukraine impacteront les pays européens et au-delà.

    Pour ce faire, il faut s’accorder sur une définition du fascisme. Georgi Dimitrov, le 2 août 1935 lors du 9ème congrès de l’Internationale Communiste, dont il était le secrétaire général de l’exécutif, définit le fascisme comme « le pouvoir du capital financier lui-même. C’est l’organisation de la répression terroriste contre la classe ouvrière et la partie révolutionnaire de la paysannerie et des intellectuels. » En résumé, la dictature ouverte et terroriste de la bourgeoisie.

    Lire la suite

  • Grèce : rassemblement anti-guerre contre la venue du porte-avions Charles de Gaulle !

    Hier, les militants ouvriers grecs ont organisé un impressionnant rassemblement anti-guerre, protestant contre la venue du porte avions français Charles de Gaulle au port du Pirée. Le Parti Communiste de Grèce (KKE) a largement soutenu la tenue de ce rassemblement, en cohérence avec la ligne anti-impérialiste sans concessions qu'il maintient avec consistance. Nous adressons un salut fraternel à nos camarades grecs, qui luttent contre l'impérialisme français, US, la coopération avec l'OTAN et l'UE. Nous subissons tous les jours l'exploitation grandissante de ce même impérialisme, qui joue les gendarmes du monde et de la démocratie d'un côté, tandis qu'il mène une offensive pour nous retirer tous nos droits et détruire peu à peu les organisations ouvrières de l'autre.

    C'est pourquoi nous soutenons totalement la lutte de nos frères de classe qui, en Grèce, s'opposent à la présence agressive des troupes françaises, et refusent d'être impliqués dans les plans impérialistes. Avec eux ainsi qu'avec tous les autres peuples aux prises avec l'impérialisme français, nous crions : pas un soldat, pas une base militaire hors de france. Pas un homme, pas un euro, pas une arme pour la guerre impérialiste !

    Partout en Europe, la jeunesse et les peuples travailleurs s'organisent contre la guerre. En France aussi, au coeur de l'impérialisme, répondons par la lutte et l'organisation !

    Nous publions ici une traduction de l'article publié sur le site international du KKE en anglais ici : https://inter.kke.gr/en/...

    Lire la suite

  • Rassemblement à Marseille contre la guerre impérialiste

    Mercredi 23 mars, les Jeunes Communistes étaient mobilisés à Marseille devant la préfecture puis devant l'ambassade des Etats-Unis sous le mot d'ordre "OTAN, RUSSIE, non à la guerre des impérialistes !". Des camarades de Ligne rouge, journal communiste, des Jeunes Communistes Alpes Maritimes, du PCRF - Bouches du Rhône / Union de la Jeunesse Communiste, de l’ANC Bassin Ouest 13 ont également répondus présents à notre appel.

    Peuple travailleur et jeunesse de France : nous n’avons aucun intérêt dans ce conflit, et en ce sens, nous réclamons la sortie de l’OTAN tout de suite et maintenant, l’arrêt des livraisons d’arme qui ne feront qu’amplifier cette guerre et la généraliser !

    Nous tenons à rappeler que nos camarades les frères Kononovich de la Jeunesse Communiste d'Ukraine sont toujours maintenus prisonniers par le régime de Kiev. Ils ont été torturés et nous craignons pour leur vie. Nous exigeons leur libération immédiate !

    Cette première action pour la paix en appelle bien d’autres, car nombreux sont ceux et celles qui sont contre la guerre sans choisir un camp ou un autre.

    Diffusons nos analyses, nos mots d’ordre, nos actions pour créer une mobilisation pour la paix entre les peuples, contre la guerre des impérialistes ! Menons le combat de classe tous ensemble et maintenant !

    Participons ensemble à élargir la mobilisation pour la paix, contre la guerre impérialiste !

    Pour rejoindre la lutte pour la paix et le socialisme, adhère à la Jeunesse Communiste !

    Lire la suite

  • Solidarité avec les communistes d'Ukraine !

    275519404 326779162810548 6263706017347595178 n

    Le secrétaire de la jeunesse communiste d'Ukraine a été arrêté avec son frère. Ils sont accusés d'être des espions russes !

    Ils risquent d'être tués dans les heures qui viennent, soyons nombreux à manifester notre solidarité.

    Non à la répression anticommuniste en Ukraine et partout ailleurs. A bas le fascisme et son maître l'impérialisme !

  • Tous ensemble, luttons contre la guerre impérialiste !

    Déclaration de la Jeunesse Communiste des Bouches-du-Rhône sur la guerre impérialiste.

    Lire la suite

  • SOUVIENS TOI D'ODESSA : 48 MORTS DE LA BARBARIE FASCISTE POUR L'OTAN, L'UE ET LES MONOPOLES.

    Déclaration de la Jeunesse Communiste des Bouches-du-Rhone en mémoire des martyrs d'Odessa.

    Lire la suite

×