Créer un site internet

Kke 2020

ABOLITION DU DROIT DE MANIFESTER EN GRECE: LES COMMUNISTES ORGANISENT LA RESISTANCE!

  • Par jc13
  • Le 27/07/2020

  Le 9 juillet, était voté au Parlement grec une loi restreignant de manière drastique le droit de se rassembler et de manifester en Grèce, véritable déclaration de guerre au peuple de Grèce et à sa classe ouvrière.
En même temps que les députés communistes se battaient pour empêcher l'adoption de cette loi scélérate, des milliers de manifestants s'étaient rassemblés devant le parlement à l'appel du Parti communiste de Grèce (KKE), du Front militant de tous les travailleurs (PAME) et d'autres organisations progressistes de masse.

Les manifestants ont du affronter une répression policière des plus violentes, accompagnée d'actions de groupes provocateurs qui ont cherché à disperser le cortège. Les travailleurs organisés ont tenu bon et sont restés groupés jusque tard dans la nuit.

Dimitris Koutsoumpas, Secrétaire Général du KKE et député a dénoncé au parlement l'objectif réel du gouvernement de la "Nouvelle Démocratie", avant de rejoindre les manifestants:

"C'est la preuve que la politique antipopulaire va s'intensifier face à la nouvelle crise capitaliste (...) Le projet de loi détestable sur la restriction des manifestations est donc la preuve de qui payera pour les mesures antipopulaires: les travailleurs, le peuple. Mais en même temps, c'est un aveu de votre gouvernement. Vous avouez que vous craignez que les travailleurs, les petits professionnels, les agriculteurs pauvres, les jeunes, ne resteront pas les bras croisés face aux nouvelles pertes. L'essentiel néanmoins est que le projet de loi visant à restreindre, à interdire essentiellement les manifestations, serve votre objectif stratégique, celui de défendre un système en faillite, qui ne peut pas satisfaire les besoins du peuple. La contestation du système d'exploitation s’accroît et cela ne peut être arrêté par aucun mécanisme de manipulation idéologique (...) C'est pourquoi vous vous équipez de nouvelles armes."

Il a dénoncé aussi l'opposition hypocrite de la social-démocratie SYRIZA:

"Les messieurs du gouvernement savent très bien que l'étape d'intensification de la répression qu'ils cherchent par ce projet de loi, serait sans fondation, si aucune autre mesure ne l'avait précédée, et plus précisément celles du gouvernement SYRIZA.
Comme vous pouvez le voir, la continuation de l'État s'applique ici aussi.
- Qui a restreint le droit de grève, au nom, encore une fois, de la logique inacceptable des "minorités causant des désagréments"?
- Qui a voté pour faire des protestations contre les enchères un délit en soi?
- Qui a maintenu l'arsenal juridique inacceptable des lois antiterroristes, qui ont été établies pour chasser le peuple, malgré les propositions du KKE pour leur abolition?

Votre propre gouvernement, messieurs de SYRIZA!"

Partout dans l'Union Européenne et dans le monde, la classe ouvrière, les travailleurs et les peuples sont confrontés à l'offensive réactionnaire du Capital, décidé à nous faire payer sa crise!
Comme après la dite "crise de l'euro" en 2010, la Grèce sert à nouveau de laboratoire à l'UE pour imposer la liquidation de nos conquêtes sociales et démocratiques, renforcer toujours plus l'exploitation capitaliste. Peut importe que le parti au pouvoir soit rose ou bleu, le pouvoir reste le même: celui des monopoles, coalisés au sein de l'UE et de l'OTAN.
Les mesures antidémocratiques appliquées en Grèce sont destinées à être appliquées aussi en France, où le patronat cherche déjà à restreindre le droit de manifestation via la loi d'urgence sanitaire.

La seule issue possible, c'est l'unité la plus ferme des travailleurs et des couches exploitées pour repousser le camp de la réaction, partir à la contre-offensive jusqu'à la conquête du pouvoir et l'établissement du socialisme en Grèce comme en France!

La Jeunesse Communiste des Bouches-du-Rhône affirme sa solidarité totale avec la classe ouvrière de Grèce, ses organisations et son Parti Communiste.

Communiqué du 30 juin du KKE sur le projet de loi scélérat: http://fr.kke.gr/…/Que-le-projet-de-loi-detestable-sur-les…/

grève lutte international