SOUTIEN AUX TRAVAILLEURS DE LA CENTRALE THERMIQUE DE PROVENCE EN LUTTE

  

A Gardanne, les travailleurs de la Centrale Thermique de Provence se battent pour défendre l’emploi industriel et à statut qui est détruit avec acharnement dans tout le pays et particulièrement dans notre département. Ils se battent également pour un projet d’avenir industriel sur le site, qui permettrait de créer des centaines d’emplois supplémentaires.

Les décisions politiques qui justifient cette fermeture sont justifiées par des arguments écologiques contre les centrales à charbon. Non seulement elles font l’économie de la tranche biomasse existant à la centrale, mais elles ne tiennent pas non plus compte du contenu du projet porté par les travailleurs en lutte.

Au lieu de cela, la fermeture de la centrale ne manquera pas de déstabiliser le réseau électrique, raréfiant l’électricité et accompagnant la logique de privatisation et de casse du service public, de marchandisation de l’énergie avec comme suites logiques, la hausse des prix et la multiplication des coupures de courant.

Cette lutte nous concerne tous ! En particulier nous, la jeunesse, dont notre avenir sera déterminé par les luttes du présent, ne pouvons y rester indifférents.

C’est pourquoi la Jeunesse Communiste des Bouches-du-Rhône affirme son soutien aux travailleurs en lutte de la centrale de Gardanne, et appelle tous ses membres et sympathisants à continuer à participer à la solidarité.

Aussi, notre organisation s’engage à faire connaitre et à populariser cette lutte au sein de la jeunesse, ainsi qu’à confronter tous les courants qui tenteraient de justifier les plans réactionnaires de l’Etat et du patronat, notamment en instrumentalisant l’aspiration de la jeunesse à lutter contre la crise climatique et environnementale.

Quand les travailleurs se battent, c’est notre avenir qu’ils défendent !

 Marseille, le 29/10/21

Centrale Thermique de Provence écologie énergie industrie chômage

×