63

11/03/2016 La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat !

  • Par jc13
  • Le 09/05/2018

Mercredi, nous étions 60 000 à Marseille et plus de 350 jeunes à Aix en Provence à sortir dans les rues pour demander le retrait pur et simple du projet de loi Khomri. Il n'était prévu qu'un simple rassemblement, mais l'élan d'unité, de lutte et de fraternité l'a emporté face au rouleau compresseur mis en place par les capitalistes. C'est une véritable mobilisation qui est en train de démarrer.

Il y a fort longtemps qu’une mobilisation d’une telle ampleur n’a pas eu lieu. Même lors du CPE nous n’avons pas assisté à un tel début de mouvement social. Et si certains journaux, qui n’ont jamais été dans le camp des opprimés, prétendent que la jeunesse n’était pas au rendez-vous, c’est bien que l’ampleur des cortèges jeunes d’Aix et de Marseille met leur projet liberticide en danger. La colère des lycéens, des étudiants et des jeunes travailleurs monte jour après jour contre ce gouvernement socialiste qui, depuis le début de son mandat, n’a pas cessé de s’attaquer aux acquis des opprimés et des exploités en France. Aujourd’hui, avec ce projet de Loi : c’est véritablement un retour au 19ème siècle permettant des semaines de 60 heures, renvoyant les 35 heures au placard, … etc. Le combat ne fait que commencer. Il faut le massifier et l’organiser toujours plus, par des initiatives semaines après semaines partout où les jeunes vivent, étudient et travaillent. Nous contribuons ainsi à grandir le rapport de force contre ce gouvernement socialiste, libéral et antisocial ! Jeunes communistes, nous appelons l’ensemble de la jeunesse du département à s’organiser partout où cela est possible pour faire des journées du 17 et du 31 Mars, les premières défaites du gouvernement « socialiste », marionnette du Medef et du patronat.La mobilisation du 9 Mars était le premier pas de la mobilisation, donnons-nous les moyens pour que le 17, puis le 31 soient les premiers échecs du gouvernement en multipliant les actions jusqu’à ces dates. Comités de mobilisation, comités de lutte, assemblées générales.., rendons sa voix à la jeunesse victime du capitalisme !

×