Tous mobilisés contre l'éducation de classe le 6 février !

  • Par jc13
  • Le 29/05/2018

03/02/2018 

La première journée de mobilisation contre les projets de la loi Vidal, de réforme du Bac, qui amèneront de fait à la mise en place d'une éducation de classe, réservée aux enfants de la bourgeoisie, s'est déroulée jeudi 1er février. Nous appelons à reconduire la mobiliation mardi 6 février : RDV 10h30 devant la Fac St Charles à Marseille, 10h30 devant la Fac de Lettres à Aix.

La fin de la compensation des matières, la mise en place d'attendus pour l'entrée à l'université, le projet d'augmentation des frais d'inscriptions à la fac, et maintenant la destruction du BAC comme diplôme universel, toutes ces mesures sont mauvaises pour ceux qui sont issus des classes populaires. Pour beaucoup les études supérieures sont la seule perspective pour sortir de la misère et du chômage dans lequel la société capitaliste les enferme.

Le système éducatif actuel reproduit déjà les classes sociales : par les bourses insuffisantes, l'absences de solutions pour le logement étudiant, le désinvestissement de l'Etat dans l'université, la prise de contrôle des entreprises privées sur les fillières, le processus est déjà en cours. Les mesures actuelles n'en sont que la continuité. Depuis des dizaines d'années l'objectif des capitalistes est le même. Aujourd'hui ils sont en passe de l'atteindre si nous les laissons faire.

Pour les capitalistes l'Université a comme seul objectif de former des travailleurs qualifiés pour la production. C'est donc logique pour eux, après avoir cassé l'emploi industriel, de fermer les portes de la fac : un travailleur moins qualifié, c'est un travailleur moins bien payé. Maintenant que le besoin en cadres et techniciens est moindre, rien ne sert d'en former autant qu'avant. Au contraire leur intérêt est de tous nous reléguer à des emplois précaires et non qualifiés.

C'est pour cette raison qu'en plus de nous opposer aux projets de réformes dans l'éducation et aux lois antisociales actuelles, nous menons la lutte contre le système capitaliste dans son ensemble. Nous souhaitons construire un monde débarrassé du chômage et de la misère, où l'éducation a pour but l'émancipation et pas uniquement l'apprentissage de compétences utiles au patronat. Mais pour ça il faut débarasser la société de la classe de parasites qui la dirige, et qui organise toute la production pour le profit.

Cette journée a montré une force de mobilisation dans le département, qui ne peut que grandir dans les journées de mobilisations futures. À Aix comme à Marseille, une volonté de lutte a été exprimée par lycéens et étudiants, nombreux à être mobilisés pour une première journée d'action.

Mardi 6, une grève dans l'éducation est annoncée. Certains lycées comptent déjà se mobiliser. Dans le reste de la France des journées d'action se prévoient. Autant de raisons de faire de cette date une grande journée de mobilisation étudiante et lycéenne dans le département.

Contre les projets de mise en place de l'éducation de classe du gouvernement, la Jeunesse Communiste des Bouches du Rhône appelle tous les lycéens et étudiants à se mobiliser mardi 6 février.

À 10h30 devant la Fac St Charles à Marseille.

À 10h30 devant la Fac de Lettres à Aix.