Aituc general strike

Soutien à la classe ouvrière indienne en lutte !

  • Par jc13
  • Le 14/01/2019

Les 7 et 8 Janvier derniers, l'Inde a connu la plus grande grève générale de l'Histoire humaine avec plus de 200 millions de travailleurs mobilisés.

La force motrice de cette grève a été très clairement le All India Trade Unions Congress (AITUC), la plus ancienne centrale ouvrière de l'Inde, fondée sous l'influence du Parti Communiste Indien, aujourd'hui Parti Communiste d'Inde-marxiste (PCIm); et affiliée à la Fédération Syndicale Mondiale (FSM), qui a manifesté son soutien.

Les revendications sont les suivantes:
* hausse du salaire minimum
* sécurité sociale universelle
* arrêt des privatisations
* retrait de la réforme du code du travail

La mobilisation s'est enracinée principalement dans les Etats du Kerala et du Karnataka qui sont des bastions où le Parti communiste Indien a une forte influence. Notamment le Kerala où le niveau de vie est le plus élevé de toutes les régions de l’Inde, avec 80% des foyers reliés au réseau électrique et 78% à l’eau courante, un taux d’alphabétisation de 94% contre 64% en Inde, une espérance de vie de 10 ans supérieur à la moyenne nationale. Signe de la resistance du Parti Communiste d'Inde (marxiste) sur cette région face à la précarisation toujours grandissante que provoque la politique néolibérale, impulsée sous la pression d'organisations impérialistes comme l'OMC, l'UE, le FMI... dans tout le reste du pays.

Le mouvement s'est heurté à la répression du gouvernement réactionnaire de Narenda Modi, soutenu par le Parti nationaliste hindou, représentant entre autre les intérêts des grands propriétaires fonciers et de la bourgeoisie compradore. Nous dénonçons l'arrestation des leaders du PCI(m) dans la province du Bengale Occidentale, gérée par la coalition communiste de 1977 à 2011. Quand le capital réprime les travailleurs, il frappe les communistes en premier parce qu'il sait que ce sont ceux qui portent le plus résolument les intérêts de la classe ouvrière et des couches populaires, ceux qui se tiennent en première ligne des luttes qui aboutirons à son renversement !

Cette mobilisation n'est ni la première ni la première: les centrales syndicales ont d'ores et déjà annoncés d'autres dates de mobilisation.
Kumar Anjaan de la section des agriculteurs du Parti communiste a ainsi déclaré à la presse: « Les agriculteurs vont rejoindre les opérations sur les routes, les manifestations et les rassemblements pour faire en sorte que cette grève soit un succès et pour montrer leur désenchantement vis-à-vis de Narendra Modi et de ses politiques .»

Face aux politiques antipopulaires et à la répression, la Jeunesse Communiste des Bouches-du-Rhône apporte son soutient fraternel et internationaliste à la classe ouvrière indienne, à ses organisations et en particulier à l'AITUC et au Parti Communiste d'Inde (marxiste). Cette grève générale montre que c'est avec des organisations syndicales de classe puissantes, avec un Parti communiste fort, en refusant toute stratégie d'accompagnement du Capital; que le prolétariat peut lutter et espérer gagner.

En France comme Inde, organisons notre colère contre les exploiteurs !

grève Inde international répression FSM

×